LE CHEF-D’ŒUVRE DE CHAZZ PALMINTERI
ADAPTATION, ALEXIA PERIMONY
MISE EN SCÈNE, STEVE SUISSA

Le Pitch

Le Bronx dans les années 1960. Un quartier italien en pleine ébullition où la mafia règne sans partage, et le racisme perdure…
Le petit Cologio observe de ses neuf ans le monde des « affranchis ». Il est particulièrement fasciné par leur chef, Sunny. Son père Lorenzo, accepte mal l’intérêt de son fils pour les malfrats : chauffeur d’autobus, il a toujours refusé de se compromettre. Un soir, Cologio est témoin d’un meurtre perpétré par Sunny mais ne dit rien à la police. Le gangster lui en est reconnaissant et le prend sous son aile. En grandissant, Cologio hésite entre le mode de vie que lui propose le milieu des gangsters et celui de sa vraie famille, entre crime et droiture.

 

Voir La Video

Notre avis

Incroyable performance d’acteur  et Alchimie avec la mise en scène à ne pas manquer!

Francis Huster connait parfaitement ces rôles qu’il avait interprétés au Théâtre des Bouffes Parisiens, déjà sous la direction de Steve Suissa en 2012 et revient une nouvelle fois tenir  la gageure d’incarner 18 personnages dans un seul en scène avec comme personnage central Cologio, un  gamin de 9 ans…

Le ton est donné dès les premières minutes : le décor est planté très judicieusement avec des projections, la musique vous plonge dans cet univers des années 60 et Francis Huster campe son personnage principal avec brio, précision et justesse. 

Le déroulé est fluide, les dialogues épiques et savoureux, les scènes s’enchainent , les ambiances, les atmosphéres , les ressentis nous imprègnent avec délice, nous nous laissons porter par ce récit, nous sommes tour à tour spectateurs mais acteurs… oui, à l’insu de notre plein gré, nous devenons presque ce gamin devenu C puis ce Père Lorenzo ou encore Sunny tant nous sommes impliqués…

Francis Huster parvient à nous permettre d’accéder à ces ressentis, ces émotions et ses sentiments qui s’ancrent dans nos mémoires, marquent et signent  nos souvenirs…

Le Poche Montparnasse permet cette proximité avec la scène et les acteurs et c’est un vrai plus pour apprécier ce moment théâtre. 

 

Un ressenti : Full sentimental… on a soif d’idéal 

Attiré par les étoiles, les voiles… que des choses pas commerciales

Bonus : C’était un 6 juin , date anniversaire du 6 juin 1944 : Francis Huster revient sur scène après notre ovation et nous livre une anecdote sur un certain David Niven *, Héros du débarquement mais aussi plus connu en tant qu’ acteur ( Casino Royal ..James Bond);

*David  Niven  a servi dans la campagne de Normandie et a débarqué quelques jours après le 6 juin. Il termine la guerre comme lieutenant-colonel et reçoit la Légion du Mérite, la plus haute décoration américaine accordée à un étranger

 

Un grand Merci Monsieur Francis Huster pour votre talent mais aussi pour nous avoir offert ce moment de partage

 

 

Suivez nous !
error
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Instagram