Le Pitch 

Les Hommes sont comme les dents d’un même peigne : blanc, noir, croyant, infidèle

Cette fable sombre et humaniste nous plonge dans un monde inconnu au parfum familier, où il est question de survie, mais surtout d’instinct de survie…

Il y a Simon, Leïla, Majnoun, pris au piège sur l’île. Il n’y a ni bon ni mauvais, ni bourreau ni victime, juste des Hommes en quête de liberté…

On est tous les dents d’un même Peigne… 

Voir la Vidéo Teaser

L’équipe

Auteur : Stéphane Titeca
Comédiens : Lina Lamara, Alain Leclerc, Marc Van Weymeersch
Mise en scène : Valérie Lesage
Scénographie : Danielle Marchal
Univers sonore et création musicale : Guillaume Druel
Création lumière : Léa Caraballe
Régie générale : Emmanuelle Wolff

Notre Avis

Si nous sommes tous les dents du même peigne… 

Quand  certains montrent les dents, ont les dents longues, voir la dent dure, d’autres serrent les dents tant l’atmosphère créée par ce trio intimiste, intimant voir intimidant leur aura parue  dense, intense, poignante, prégnante, imprégnante… 

Chacun tentera de profiter des interstices pour y voir le rai de lumière de l’éclaircie, oser la pause respiration, entrer dans la danse de Leila, s’extraire de la violence de Majnoun ou la repentance et  de l’indigence de Simon

Des scènes d’une rare intensité qui vous ramènent à vos instincts les plus primaires, bousculent les lignes de votre zone de confort, chamboulent très certainement vos balises et bouleversent ,sans nul doute, nos principes.

“L’homme n’est pas fait pour construire des murs mais pour construire des ponts” – Lao Tseu

La culture, l’art, le théâtre, la littérature sont là autant de ponts qui nous permettent de nous ouvrir, de ne pas sombrer, de ne pas céder à la tentation de nos instincts les plus primaires, grégaires. 

Les dents du peigne nous brossent un tableau pour lequel il appartiendra à chacun de trouver le cadre et l’emplacement  : reste à savoir si vous l’accrocherez … #oupas ;  ce peigne ne vous laissera pas forcément coiffé comme vous l’attendiez.

Un grand bravo à l’auteur pour avoir osé!

Mention particulière pour Lina Lamara  : incroyable d’intensité

Que cette première parisienne soit suivie d’autres !!!!

 

 À voir absolument au Festival d’Avignon du 5 au 28 juillet prochains à 17 heures 30 au Théâtre La Luna et pourquoi pas au cours de la saison culturelle 2019/2020 des villes qui souhaiteraient accueillir ce spectacle

 

Suivez nous !
error
RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Instagram